Expostion la Bouille Seine Maritime Chantal Lallemand-peintre

Exposition salle du Grenier à sel, La Bouille : 3 au 5 mai 2019

Expostion la Bouille Seine Maritime Chantal Lallemand-peintre

C’est lors d’une promenade par un beau dimanche ensoleillé que j’ai découvert
le ravissant village de la Bouille situé au bord de la Seine à 20 km au sud-ouest
de Rouen. Le village possède un superbe quartier historique où l’on peut
admirer de nombreuses maisons à colombages. Dans l’une d’entre-elles, le roi
Louis XVI y a tenu une réunion avec un ambassadeur anglais en 1467…..
J’ai découvert, au détour d’une rue le Grenier à sel qui servait à récolter le sel
de la Gabelle (taxe royale) au XVIIème siècle. Dans ce village qui a tant inspiré
les artistes, le Grenier à sel est devenu un lieu d’exposition très prisé.
J’ai immédiatement imaginé mes toiles très colorées sur ces imposants murs
de pierres et j’ai été très honorée de pouvoir concrétiser ce projet avec la
mairie de la Bouille et de pouvoir y revenir en juillet et en août.

Première exposition seule durant 3 jours

C’est dans ce charmant village normand au riche passé médiéval qui a été peint, entre autres, par Gauguin, Turner et Sisley qu’a eu lieu ma première exposition.

Au total, 172 personnes ont visité mon exposition composée de 50 toiles. La première journée il y a eu la visite de 2 classes de CE2 et CM2, soit 51 enfants. Ce fut un grand moment, les enfants étaient très curieux, plein de questions ont été posées sur la technique au doigt et à la main, la brillance des tableaux, les perles cousues sur la toile de lin……Ils ont tous trouvé cela très beau et des petites filles m’ont dit « qu’elles voulaient rentrer chez elle et faire pareil ! » Chaque enfant a présenté son tableau préféré pendant que  j’en déclinais le nom, moment bien sympathique.

La météo n’a pas dissuadée les visiteurs

J’ai été très surprise de voir autant de monde alors que le temps était très froid et surtout pluvieux. Il existe dans ce village une vraie tradition artistique qui amène de nombreux visiteurs le week-end et surtout l’été.

Globalement, mon travail a été très bien reçu. Je pensais que la brillance allait avoir du succès auprès du public féminin, mais les hommes y sont aussi sensibles…..

Les commentaires sur mon livre d’or me touchent beaucoup et je ne peux résister au plaisir de vous en livrer quelques-uns :

« Seriez-vous une fée, c’est si beau ? » ;  « Très recherché, j’adore » ; « Mettre en lumière la lumière, c’est un art lumineux » ; « Très surprise par ce beau travail, le rendu est hallucinant » ; « Un plaisir de voir vos créations, elles nous transportent, un plaisir énorme, très original, bravo » ; « Magnifiques œuvres originales, très belle découverte de cet art, j’adore ».

Un monsieur d’une soixantaine d’année, tout en rondeur est entré dans la salle et a dit très fort  « que c’est moche ! » en faisant demi-tour. Je suis allée le voir sur le pas de la porte et je lui ai demandé de me dire pourquoi une telle réaction. Il m’a répondu qu’il détestait l’art abstrait et qu’il n’aimait que les peintres qui peignaient Napoléon……Je lui ai alors répondu qu’effectivement il aurait été bien malheureux s’il était resté devant mes toiles….Nous nous sommes quittés avec le sourire !

Expostion la Bouille Seine Maritime Chantal Lallemand-peintre

Un week end au milieu de mes toiles

J’ai passé 3 jours au milieu de mes toiles. J’avais mis les lampes de lave à paillettes de couleur bleue, mauve, verte et orange au sol à côté des tableaux, des bâtons d’encens qui dégageait une odeur particulièrement magique et en fond sonore de la musique.

Pendant ce long week-end, j’ai pris conscience que cet environnement s’apparentait beaucoup au snoezelen, concept que j’avais développé dans les EHPAD dans les années 2000. Snoezelen est la contraction de Snuffelen (sentir, renifler) et Doezelen (somnoler) en hollandais. Le snoezelen est un espace de stimulation sensorielle. On y fait appel au 5 sens : ouïe, odorat, toucher, vue et gout. Dans une pièce spécialement aménagée, on va créer une ambiance douce et sécurisante grâce à un éclairage tamisée, une musique douce et des lumières sur fibres optiques. Ce concept utilisé à l’origine dans le milieu du handicap est aujourd’hui très courant en gériatrie et en psychiatrie.

Me retrouver au milieu de 50 tableaux qui brillaient encore plus sous la lumière des projecteurs, avec cette douce odeur et la musique m’a procuré un vrai plaisir que je n’aurais pas cru possible avec le stress généré par le regard d’inconnus sur mon travail. Encore une preuve des bienfaits thérapeutiques de l’art……

Expostion la Bouille 76 chantal-lallemand-peintre

inscrivez vous à la newsletter

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent aussi vous interesser